Cddestins

Le forum de la croisée des destins.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Critique]L'Epée de Vérité

Aller en bas 
AuteurMessage
Sahagiel
Guerrier.
Guerrier.
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: [Critique]L'Epée de Vérité   Sam 25 Aoû - 13:39

Cette avis réunit mon impression de lecture pour les deux premiers tomes et demi, étant donné que je n'ai pas eu le courage d'achever le cycle neutre...

Nom du cycle : L'Epée de Vérité.

Auteur : Terry Goodkind.

Couverture du tome un :



Résumé du tome 1 :

Jusqu'à ce que Richard Cypher sauve cette belle inconnue des griffes de ses poursuivants, il vivait paisiblement dans la forêt. Elle ne consent à lui dire que son nom : Kahlan. Mais lui sait déjà, au premier regard, qu'il ne pourra plus la quitter. Car désormais, le danger rôde en Hartland. Des créatures monstrueuses suivent les pas de l'étrangère. Seul Zedd, son ami le vieil ermite, peut lui venir en aide… en bouleversant son destin. Richard devra porter l'Épée de Vérité et s'opposer aux forces de Darken Rahl, le mage dictateur. Ainsi commence une extraordinaire quête à travers les ténèbres. Au nom de l'amour. A n'importe quel prix.

« Ce roman va tout balayer sur son passage, comme le firent ceux de Tolkien dans les années 60. » Marion Zimmer Bradley.

Critique personnelle :


Ah, le rythme soutenu de l'action, le scénario assez bien ficelé, le monde relativement recherché de part sa dimension cosmogonique, dont je retiendrai certaines idées intéressantes, présageaient de bonnes choses pour ce roman déjà couvert d'éloges !

Mais voilà, encore une fois la quatrième de couverture aguichante et le battage médiatique trompaient le lecteur… Car Terry Goodking tombe dans les archétypes en nous présentant un héros plutôt aseptisé. Comme de bien entendu, ce dernier ne connaît rien à son avenir pourtant exceptionnel (principe récurrent dans la fantasy et les voyages initiatiques) cependant il se retrouve confronté à des ennemis puissants, tordus -voire androgynes- et surtout très au fait de son destin.

Alors que dire ? Pour tout habitué de la fantasy, L'épée de Vérité n'est pas vraiment une révolution, on passe d'un archétype à l'autre, d'une situation récurrente à la suivante, avec un fond certes bien découpé mais fleuri de personnages convenus (le vieux sorcier, le héros qui entreprend un long voyage, une femme très belle mais mystérieuse etc.). Le monde, quant à lui, prête parfois à sourire, jusqu'à la quatrième de couverture annonçant le célèbre “trois compagnons vont s'opposer au tyran Darkhen Rahl qui règne à présent sur les Contrées du Milieu. Rahl est un fou sanguinaire qui projette de détruire le monde à l'aide d'anciens artefacs, les boîtes d'Orden”.

A ce titre, le problème majeur de ce cycle demeure la vraisemblance. Les protagonistes n'ont de cesse de s'achopper aux difficultés, confrontés à des malheurs dignes d'une thérapie de groupe. Parfois, on frôlerait le mélodramatique, avec un soucis de cohérence inexistant, ou sinon très bien dissimulé parmi le chapelet de maladresses.

Mais attachons-nous au style de l'auteur, un autre bémol. Simple sans être simpliste, efficace pour les jeunes lecteurs mais revu pour les autres. Des phrases exclamatives à chaque ligne, des structures syntaxiques basiques, une écriture très descriptive dans l'action, le tout sans réel richesse ni rondeurs.
Terry Goddkind réduit sa plume au commun, comme s'il souhaitait populariser son livre, le porter aux mains de tous pour complaire, séduire et vendre. Cependant, cette stratégie se tourne en marasme quand on étudie sa plume : les répétitions puis les discours obtus des personnages dansent la sarabande dans le texte ; il manque les finitions, les détails soignés, les enjolivures sur la fresque de son monde. L'auteur dépeint certes son univers, mais ne prête pas une oreille attentive à ses gémissements : l'ensemble saigne, et le flot de ces maladresses engorge les pages. A la manière d'une hémorragie, les subtilités s'épanchent hors de leurs carcans, puis se pâment pour abandonner les lecteurs...
La lecture s'avère au fil des chapitres laborieuses, entrecoupée par les lourdeurs, voire les naïveté de l'écrivain, telles les fredaines de Richard… Alors bien sûr, l'auteur nous balade sur divers thèmes : l'amour impossible, la recherche de l'équilibre, la violence, la torture, le sekç, les choix impossibles etc. mais après toutes ses éloges, je m'attendais à bien mieux.

D'autre part, Goodking souhaite visiblement transmettre un mascaret de messages politiques à travers les discours de ses héros, mais j'avoue ne pas y accorder d'intérêts tant ses interludes sont pesantes.
Certes, le roman se lit très vite, si on oublie le plan typique : “méchants sans vergogne et gentils prêts à sauver le monde” on ne s'ennuie pas vraiment au cours de ce roman, un bon point s'il en est.

Mais qu'en sera-t-il pour les suites annoncées ?

5.5/10

Wàààla bigsmile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loé
Chevalier
Chevalier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 272
Age : 28
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: [Critique]L'Epée de Vérité   Sam 25 Aoû - 19:05

Ce livre n' m'inspire pas du tout. Mais alors pas du tout. bigsmile
Merci pr la critique Sahagiel. smile Et en passant très belle présentation de l'article avec la photo et tout! wink

_________________
Tout le monde est égoïste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.goldencompassmovie.com/
Faith
Chevalier
Chevalier
avatar

Féminin
Nombre de messages : 203
Age : 27
Localisation : Entre paradis et enfer
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: [Critique]L'Epée de Vérité   Sam 25 Aoû - 19:40

Tu n'as pas eu le courage de le terminer? Eh bien moi, je ne me sens pas le courage de commencer mrgreen Merci pour la critique smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.kiweo.com/faith/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Critique]L'Epée de Vérité   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Critique]L'Epée de Vérité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Harmut, Rosa] Accelération, une critique sociale du temps
» photo critique
» L'esprit de la critique
» La critique qui tue.
» Critique d'album.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cddestins :: Bibliothèque :: Critiques fantasy-
Sauter vers: