Cddestins

Le forum de la croisée des destins.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Critique] Les Dragons de Sa Majesté

Aller en bas 
AuteurMessage
Faith
Chevalier
Chevalier
avatar

Féminin
Nombre de messages : 203
Age : 27
Localisation : Entre paradis et enfer
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: [Critique] Les Dragons de Sa Majesté   Sam 25 Aoû - 11:40

L'Histoire :

Alors que les guerres napoléoniennes font rage, le jeune capitaine Will Laurence fait une découverte qui va changer le cours de sa vie. Son vaisseau vient en effet de capturer une frégate française et sa cargaison : un oeuf de dragon très rare.
Les dragons sont utilisés dans les combats aériens par la plupart des nations. Mais celui que va découvrir Will n'est pas tout à fait comme les autres...
Ainsi commence l'histoire d'une amitié indéféctible entre le fabuleux dragon Téméraire et son jeune pilote.
Ensemble, ils vont devoir apprendre les tactiques périlleuses de la guerre aérienne. Car la France, dirigée par un Bonaparte plus audacieux que jamais, rassemble ses propres crétures pour transporter ses troupes sur le sol britannique. Laurence et Téméraire se préparent à subir leur baptême du feu!

Ma critique :

Ce livre est le premier tome d'un cycle, qui à mon avis, à de beaux jours devant lui. L'univers tout d'abord m'a étonné. Les guerres napoléoniennes avec des dragons, il fallait y penser. Et même si nous avons le point de vue anglais de l'affaire, on plonge très facilement dans cette Histoire remaniée^^ La relation entre Laurence et Téméraire est simple mais les sentiments sont profonds. Le style est léger, on pourrait même dire "rafraîchissant". Les descriptions ne sont pas excessives, les stratégies de combat m'ont bluffées. Les dragons en eux-même peuvent paraître assez "clichés", un gros penchant pour tout ce qui brille et une intelligence hors du commun mais certaines caractéristiques sont bien propres à l'auteur. smile

Note : 8/10

L'auteur(e)(?) s'appelle Naomi Novik.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.kiweo.com/faith/
Loé
Chevalier
Chevalier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 272
Age : 28
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: [Critique] Les Dragons de Sa Majesté   Sam 25 Aoû - 12:46

Merci pr la critique Faith. smile
J'ai voulu acheter ce livre quand je l'ai vu, mais il coute un peu trop cher à mon goût... Puis j'avais d'autre livre à lire.
Ca c'est un roman original. smile

_________________
Tout le monde est égoïste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.goldencompassmovie.com/
Sahagiel
Guerrier.
Guerrier.
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: [Critique] Les Dragons de Sa Majesté   Mer 5 Sep - 18:32

Justement je suis en train de le lire smile. Pour le moment, ce n'est pas désagréable, le contexte est original et même le style ne s'avère pas des plus percutant, je passe un bon moment smile. Je développerai un peu plus mes propos quand je l'aurai achevé !

EDIT : wàla, un peu long pour le terminer -la faute aux cours- mais voici mon impression de lecture, en demie teinte pour ma part happy :

Téméraire s'annonce comme un livre jeunesse saupoudré d'actions, de belles âmes et de bons sentiments. Ces thèmes pour le moins revus auraient pus rebuter le lecteur averti, cependant Naomi Novik étoffe son roman avec un cadre original : celui des guerres napoléoniennes.

A une époque où les amitiés entre humains et dragons remportent une grande part des ventes, cette innovation permettait de se renouveler en évoquant l'aspect historique de la Fantasy. Hélas, le premier enthousiasme passé on se rend compte qu'il ne demeure rien, sinon de vagues informations émaillées ça et là, de l'atmosphère napoléonienne. En vérité, l'écrivain n'étaye guère son monde et nous enferre dans une simple succession de scènes, sans rattachement à la réalité historique. Quand bien même aurait-elle souhaitée modifier le cours des choses, elle ne délaie nullement ses explications : à vrai dire, remplacer Napoléon par César n'aurait pas changé l'essence du roman…

Outre ce manque flagrant de richesse –car quand on s'attache à mêler réalité et fiction la moindre des choses est de parfaire ses connaissances- on regrettera la banalité de l'intrigue. Le jeune dragon Téméraire, capturé sur un bateau français par le capitaine Laurence, entamera pendant de longs mois un entraînement ascétique, suite à quoi il s'escrimera à défendre l'Angleterre. What else ? Certes, ajouter une dimension aérienne aux affrontements tissait un récit entraînant, mais la recette manque de piments, d'audace, de virtuosité.

L'essentiel du talent de Naomi Novik réside dans sa capacité à aplanir son texte, de manière à ferrer les jeunes lecteurs. Elle gratifiera ces derniers d'une attention particulière, car on ne distinguera dans le récit ni champ lexical propre à l'époque, ni écheveau d'intrigues secondaires, mais une action soutenue par un embryon de problème : l'attaque imminente de l'envahisseur français. Nuancer les caractères ne fait pas l'apanage de l'auteur, les couleurs de blancs et de noirs prédominent et, sous des airs de naïveté, on désigne clairement les adversaires. Les méchants, un rien hâbleurs, souligneront les personnes ne prêtant qu'un oreille distraite aux souffrances de leurs dragons, tandis que les gentils mettront un point d'honneur à soigner leurs compagnons… un rien gentillet, comme théorisation manichéiste, non ?
Des personnalités utopiques dansent ainsi la sarabande dans le texte, éclairant l'absence de vraisemblances chez les personnages. Au-delà de leurs comportements héroïques, ils se gargarisent de bonnes intentions, au point de prôner les distractions intellectuelles, tels les ballets, la science ou la lecture, et d'écraser sous le joug de la suffisance les autres formes de plaisir.

Avec ce roman, on peut se plaindre de l'obscurantisme stagnant sur les rayons Fantasy ; l'inventivité semble se pâmer au profit de romans formatés pour la jeunesse, sans un sou d'intérêts. Apprendre que cette auteur a gagné un prix littéraire laissera ainsi un goût amer dans la bouche, presque une déception en soi. Bien sûr, ce livre surclassera plusieurs productions jeunesses, mais il ne s'agit pas non plus d'un roman pétri d'imagination.

Le premier tome d'un cycle qui s'annonce linéaire et revu, sans être dénué d'intérêts pour le jeune lectorat. On peut espérer qu'il s'agira d'un tremplin au genre, un façon de pousser les lecteurs vers des livres plus fouillés, plus efficaces sur le plan stylistique et scénaristique. Je n'irai pas jusqu'à déconseiller sa lecture, car ses poncifs et son style alerte pourront plaire à une tranche de lecteurs, néanmoins je ne peux que citer d'autres romans, tels Terremer ou Bilbo le Hobbit, qui tout en plaçant les dragons sur un piédestal jouissent de nombreuses qualités…

6.5/10

Ps : ça reste agréable, mais c'est surtout le fond qui m'a refroidi, étant donné l'absence de réelles informations sur ce contexte historique. Même les dragons, si on oublie les pages annexes, ne sont pas vraiment développés, on en apprend plus sur leur façon de se nourrir que leurs habitudes happy. Mon âge m'a peut-être aussi empêché de l'apprécier à sa juste valeur, je ne sais point...Triste

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Critique] Les Dragons de Sa Majesté   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Critique] Les Dragons de Sa Majesté
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Robillard, Anne] Les Chevaliers D'Emeraude - Tome 2: Les Dragons de l'Empereur Noir
» L'AGE DES DRAGONS (Tome 1) BITTERWOOD de James Maxey
» LES ROIS DRAGONS (Tome 1) LE PALAIS ADAMANTIN de Stephen Deas
» [Golding, William] Sa majesté des mouches
» DRAGONS PORTES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cddestins :: Bibliothèque :: Critiques fantasy-
Sauter vers: