Cddestins

Le forum de la croisée des destins.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La suite d'Aaltame (cf -> concours)

Aller en bas 
AuteurMessage
Faith
Chevalier
Chevalier
avatar

Féminin
Nombre de messages : 203
Age : 27
Localisation : Entre paradis et enfer
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: La suite d'Aaltame (cf -> concours)   Mar 19 Juin - 20:00

II
Que dois-je faire ?


« En ce moment, il va avoir du mal à me guider, il n’est pas là le Wultame ! m’écriai-je
- Ah bon ? pourtant, je n’ai pas l’impression d’être ailleurs ! s’exclama une voix derrière moi .
Je me retournai, dans l’embrasure de la porte se tenait le Wultame, le même que lorsque j’avais 7 ans, avec quelques rides en plus. Il était grand, avait la quarantaine, les cheveux aux épaules, bruns et des yeux d’un bleu nuit impressionnant, exactement comme les miens. Il se dégageait de lui une puissance qui pourrait faire peur mais son sourire bienveillant rassurait tout de suite. Enfin, il rassurait la plupart des gens parce que moi, à cet instant, je n’était pas fière. Un silence pesant s’installa, je n’osai pas le briser, le Wultame le fit pour moi :
« Je vois que tu es en train de lire la lettre que j’ai remis à ton père il y a 10 ans. C’est bien, tu vas avoir besoin de connaître ses informations avant que l’on parte…
- Attendez ! Je n’ai pas l’intention de partir du tout, pour votre information, je viens d’être nommé conseillère et je compte bien remplir mon rôle du mieux que possible ! Et puis, qu’est–ce qui m’assure que cette lettre vient bien de ma mère et que vous n’avez pas inventez tout cela ?
- On y est, le cœur du problème, préfères-tu suivre les préjugés des gens qui ne me connaissent pas ou te forger ta propre opinion en apprenant à me connaître ?
- Euh… Je pense qu’il serait préférable que j’apprenne à vous connaître pour me forger ma propre opinion mais, encore une fois, qu’est-ce qui me prouve que vous êtes digne de confiance et que vous allez bien m’emmener à l’endroit indiqué sur la lettre et non dans la direction du territoire des démons ?
- Ecoute Aaltame, un jour il faudra que tu apprennes à faire confiance à des gens, tout le monde ne te craint pas. Je ne veux que ton bien et quoi de mieux pour cela que de t’aider à retrouver ta mère ? Par contre, si tu veux une preuve, je ne puis t’en donner à moins de te dire que je ne suis pas armé. Et de toute façon, quand tu auras appris la magie, tu ne craindras plus aucun humain aussi puissant soit-il.
- Donc, vous ne maîtrisez pas la magie ? Mais vous parlez quand même aux anges, comment est-ce possible sans magie ?
- Je peux entrer ? Ces choses ne s’expliquent sur le pas d’une porte.
- Oui bien sûr » répondis-je.
Autant lui faire confiance, c’était vrai qu’il n’était pas armé et s’il m arrivait quelque chose, le bâtiment du conseil était plein de monde, ils m’entendraient crier. En plus, ce qu’il avait à me dire était sûrement important, je pris la décision de le laisser parler. Il reprit :
« En fait, on ne peut pas dire que je communique avec les anges. Ils peuvent me transmettre leurs pensées mais je ne peux pas leur transmettre les miennes. Je ne maîtrise rien et c’est plus un fardeau qu’un don car, j’entends leur pensées mais je perçois aussi leurs sentiments, ils ont très peur là où ils sont mais ils ont aussi énormément foi en toi. En tout cas, c’était comme ça il y a 10 ans car depuis, je ne sens plus rien. Ce don était peut être un fardeau mais ils me manquent les anges. Je n’ai jamais eu de famille et, même si je ne pouvait pas leur transmettre mes pensées, ils pouvaient percevoir mes sentiments et on se comprenait. C’étaient mes amis et maintenant, je n’ai plus personne.
- C’est très touchant mais je ne vois pas ce que je viens faire ici, ni pourquoi les anges ont placés tous leurs espoirs en moi. Enfin, qu’est-ce qui leur prouvent que je vais accepter de les aider ? Ils croient que je vais laisser tomber la chance de ma vie, le seul endroit où j’ai toujours vécu pour partir je ne sais où, voir des dragons dont personne ne connaît l’existence, les convaincre de libérer les anges, s’ils sont bien prisonniers, et ensuite partir à la guerre ? Mais, vous me prenez pour qui ? Je ne suis pas une ange, ni une héroïne sortie de je ne sais où ! Je suis juste une jeune fille qui vient d’être choisie pour être conseillère et qui compte bien le rester pendant un an alors revenez dans un an, à ce moment-là, on en discutera ! »
J’étais folle de rage et je crois que le Wultame s’en aperçut. Il se leva, se dirigea vers la le couloir qui donnait sur ma chambre, il se retourna sur le pas de la porte et me dit :
« Je reviendrais demain et à ce moment-là, je sais que tu me suivras, que tu viendras avec moi chercher les dragons. »
Oui, c’est ça, pensais-je, comme si j’allais succomber à tous vos désirs. Je le regardai partir en le traitant intérieurement de tous les noms. Je défit mon lit, me couchais mais une fois dans le lit, je n’arrivai pas à m’endormir, ma discussion avec le Wultame et la lecture de la lettre me trottaient dans la tête. D’un côté, j’avais énormément envie de partir à la recherche de ses dragons, car si la lettre disais la vérité, je retrouverais ma mère et… Et quoi ? Je perdrais mon poste de conseillère, le chemin sera couvert d’embûches, comment m’y prendrais-je pour convaincre les dragons et puis, est-ce que je pouvais faire confiance au Wultame ? Après tout, c’étaient les dragons qui l’avaient choisi pour communiquer avec les anges, et si c’était un piège, s’il m’amadouait pour ensuite me donner en pâture aux dragons qui ne voulaient pas d’un enfant mi-ange mi-humain ? Non, je ne devais pas y aller. Mais, il y avait l’aventure, et l’espoir de revoir une partie de ma famille, de connaître mon histoire, et puis, de voir les anges, d’apprendre la magie ! Oui, j’irais. Mais… j’y pensai, je n’avait même pas lu la fin de la lettre. Quelle idiote !
Je me levai, farfouillai dans mes affaires, râlai une bonne dizaine de fois, me cognai le pied 2 fois dans la table de nuit, pour finalement la retrouver sous le lit.
Je la rouvris et repris ma lecture :
« Maintenant, je vais essayer de répondre à certaines questions que tu dois te poser. D’abord, le Wultame, tu dois te demander s’il est digne de confiance, je ne vais pas faire de détours, le Wultame est ton père.
« Bon, j’espère que cette lettre t’auras convaincu de faire ce voyage sinon, cette nouvelle te convaincra peut être, les démons s’agitent, je crois qu’ils reforment une armée, ils vont bientôt se mettre en marche vers la cité et il faudrait des années aux hommes pour qu’ils retrouvent la façon de faire des armes et de les utiliser. Si tu ne retrouvent pas les dragons bientôt, la civilisation humaine est amenée a disparaître !! »


Quoi ?!!!! C’était impossible, comment les démons avaient-ils pu arriver à recréer une arme aussi vite ? Et l’océan était extrêmement loin, je ne pourrais y arriver avant au moins 6 mois, à pied en tout cas ! Et monter sur un animal était formellement interdit à Iochudée.
Et cette histoire comme quoi le Wultame serait mon père était encore plus incroyable ! Nous avions les mêmes yeux, cela je l’avais déjà remarqué mais je ne pensais pas qu’il était mon père ! En tout cas c’était sûr maintenant, je pouvais lui faire confiance mais quand même…j’en restais bouche bée.
Après quelques minutes, je finis par me ressaisir et décidai finalement de tenter l’aventure. Il restait deux problèmes, comment expliquer aux conseillers que je refusait ce poste sans les offenser et comment faire pour trouver les dragons ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.kiweo.com/faith/
 
La suite d'Aaltame (cf -> concours)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Problème de fuite d'huile suite descente trottoir
» [AIDE] Probleme messagerie vocale virtuelle orange suite au passage à Froyo
» [Neville, Katherine] Le Feu Sacré (suite de "Le Huit")
» La suite de Wish dans Kobato
» Médaille jésuite - St-Ignace-de-Loyola/St-François-Xavier (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cddestins :: A vos plumes... et pinceaux! :: Textes d'essai-
Sauter vers: