Cddestins

Le forum de la croisée des destins.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Concours] Aaltame

Aller en bas 
AuteurMessage
Faith
Chevalier
Chevalier
Faith

Féminin
Nombre de messages : 203
Age : 27
Localisation : Entre paradis et enfer
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: [Concours] Aaltame   Lun 18 Juin - 20:19

Avant propos

Les Arquentes


En d’autres temps existait sur Terre un peuple essentiellement formé de paysans. Les Arquentes, car c’est ainsi qu’ils se nommaient, vivaient au rythme des saisons et des récoltes. Ils étaient peu nombreux et étaient réunis dans une seule cité, Iochudée. Elle était gouvernée par un conseil de 14 Arquentes : 7 femmes et 7 hommes qui étaient nommées pour un an et il y avait un homme et une femme de 17, 27, 37, 47, 57, 67et 77 ans. 77 était l’âge parfait mais quelques Arquentes seulement l’atteignaient.
Comme vous l’avez sûrement compris, le chiffre 7 avait une place prépondérante dans la vie des Arquentes. En effet, leur religion était basée sur la chance, matérialisée par le chiffre 7. Pour les Arquentes, les anges, ces créatures à forme humaine pourvues d’ailes de couleurs différentes selon leur âge : Blanches dans l’enfance, grises à l’adolescence et noires à l’âge adulte, quand les anges deviennent Archanges, distribuaient la chance. Ces Tames (car c’est ainsi que les Arquentes les appelaient) étaient peu nombreux, 7 enfants, 7 adolescents et 7 adultes.
Mais il y a toujours un revers à la chance et cela, les Arquentes le savaient. Il était écrit que quiconque commettrait un crime, peu importait que ce fût un vol ou un meurtre, serait condamner à être dévorer par les démons qui vivaient à l’Ouest. Ces démons, personne ne savait ou plutôt ne se souvenait à quoi ils ressemblaient mais les seules personnes qui s’étaient aventurées sur leurs terres n’en étaient jamais revenues.
Les hommes ignoraient tout des armes et de la guerre, les mots « arc », « flèche », « hache », « épée » ou « meurtre » n’existaient pas dans leur vocabulaire. Il n’était jamais venu à l’esprit d’un homme d’en tuer un autre, en tout cas, pas depuis 2000 ans. L’infidélité, la convoitise, la jalousie, d’autres sentiments qui puissent motiver le meurtre ne faisaient pas parti de l’esprit des humains.

Question: doit-on tout poster en une seule fois ou en plusieurs?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.kiweo.com/faith/
Loé
Chevalier
Chevalier
Loé

Masculin
Nombre de messages : 272
Age : 28
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: [Concours] Aaltame   Lun 18 Juin - 21:29

Faith a écrit:

Question: doit-on tout poster en une seule fois ou en plusieurs?

Pour ton oeuvre, si tu veux des critiques c'est dans "Textes d'essais".
Ici ce sont que des textes participant au concours. smile

Faith a écrit:
Oui mais c'est une seule fois ou en plusieurs posts?
Et bien tu devrai poster chapitre par chapitre... Si tu veux poster les 17 pages d'affilées ça va faire beaucoup d'un coup, puis le concours se fait sur des extraits, pas de véritables livres en entier! smile

_________________
Tout le monde est égoïste.


Dernière édition par le Mar 19 Juin - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.goldencompassmovie.com/
Faith
Chevalier
Chevalier
Faith

Féminin
Nombre de messages : 203
Age : 27
Localisation : Entre paradis et enfer
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: [Concours] Aaltame   Mar 19 Juin - 19:23

I
La Lettre


Tout commença à la 1000ème année du 2ème âge des hommes, le septième jour du septième mois de l’année, c’était mon anniversaire, j’avais 17 ans et j’avais été choisie pour faire partie du Conseil. Je me prénomme Aaltame, tout du moins, c’est ainsi que m’appellent les Arquentes. Aaltame signifie l’Enfant des Anges car il semblerait que ce soit eux qui m’aient envoyée à Iochudée alors que je n’étais qu’un nourrisson. Qui étaient mes parents ? Personne ne l’a jamais su. J’ai été recueillie par une famille désespérée de n’avoir que 6 enfants, et qui a vu en moi un signe des anges, ils m’ont élevée comme leur propre fille. Quand ils disaient aux autres que j’étais leur fille tout le monde les croyait sauf le Wultame, celui qui parle avec les anges. Un jour, pour l’anniversaire de mes 7 ans, il a frappé à notre porte et a donné à mon père une lettre en expliquant qu’elle venait était la volonté des anges. Il a aussi dit autre chose à mon père mais je n’ai pas compris. Après cela, je n’entendis plus jamais parler de cette lettre et le Wultame lui-même disparut. Certaines personnes disaient qu’il s’était retiré pour méditer, d’autres disaient qu’il avait fui mais pourquoi aurait-il fait cela ? D’autres encore disaient qu’il était parti rejoindre les anges.
Par un coup de malchance, on m’attribua sa disparition et des rumeurs coururent à mon sujet m’accusant de l’absence du Wultame. Les Arquentes commencèrent à se méfier de moi, à fuir quand j’arrivais. Je ne comprenais pas pourquoi. Quand j’en parlais à mon père, il me disait que j’avais trop d’imagination mais il n’osait pas croiser mon regard et quand je lui demandais si cela avait un rapport avec la lettre, il me disait qu’il ne comprenait pas de quoi je parlais. Je ne savais pas quoi faire pour faire cesser ces rumeurs et un jour, ou plutôt une nuit, l’occasion se présenta. Notre voisin avait une grange remplie du foin récolté pour l’hiver. Il avait fait très chaud et sec toute la journée, un orage sans pluie était en train de s’abattre sur Iochudée et un éclair frappa la grange du voisin. Le feu prit très rapidement et personne ne semblait l’avoir remarqué sauf moi. Alors, je frappai à la porte de notre voisin et je avertis, puis j’allais voir mon père et je le prévins lui aussi puis il informa d’autres personnes. Avec l’eau du ruisseau qui passait à proximité, nous avons pu éteindre l’incendie et ainsi, la plus grande partie du foin récolté fut sauvée. Après cet épisode, tout le monde me remercia et s’excusa de m’avoir accusé à tort. Je leur dis que ce n’était pas grave mais ils tenaient vraiment m’offrir quelque chose et comme toujours, l’information est montée aux oreilles du gouvernement et les conseillers décidèrent de me réserver une place parmi eux pour mes 17 ans.
Maintenant que vous me connaissez mieux, revenons à notre histoire. J’étais sur mon nouveau lit dans mes appartements de conseillère et je regardais fixement la lettre devant moi en repensant aux dernières heures qui venaient de passer.
La sage autorité (c’est ainsi qu’on appelait les conseillers) avait frappé à ma porte et m’avait dit que j’avais été choisie pour être conseillère. Alors mon père s’était retiré dans sa chambre et m’avait donné cette lettre dont il disait ne pas se souvenir l’existence. Il me l’a donna avant que je ne parte, sans un mot, sans un au revoir même pas un bonne chance alors que je n’allais peut être plus jamais le revoir(je ne savais pas ce que je ferais après avoir été conseillère). Je me demandais pourquoi il avait l’air si déçu, alors qu’être nommé conseiller est le plus grand honneur qu’il puisse exister avec celui d’être le Wultame.
Je rassemblai finalement mon courage et ouvris cette lettre. Voici ce qu’elle disait :

« Ma chère fille,
Comme tu le sais, tu as été adopté et je suis sur que tu te poses beaucoup de questions sur ton passé, tes origines et ton futur. Je puis répondre aux deux premières mais pour la dernière, ce sera à toi de faire les bons choix et tu sauras lesquels seront justes.
Il faut que tu saches que les anges ne sont pas un mythe ou une croyance inventée par les hommes, ils ont vraiment existé à une certaine époque, pas si lointaine mais les hommes ont la mémoire fragile. Je vais te raconter l’histoire telle que nous l’avons vécue.
« Nous vivions sur cette planète et nous étions un peuple pacifique, en paix et en harmonie avec la nature, encore plus que les Arquentes. Mais les démons étaient un peuple guerrier, barbare, ils brûlaient tout sur leur passage, ne laissant aucune vie sauve. Nous ne savions pas nous battrent, comment aurions nous pu leur résister ? Alors nous avons fui comme les autres créatures de la nature. Et sur les millions d’anges qui peuplaient cette planète, seulement 7 enfants, 7 adolescents et 7 adultes survécurent dont moi. Puis un miracle arriva, personne ne sut comment mais nous devînmes immortels. N’ayant plus besoin de nous nourrir, ni de profiter des richesses que nous offraient la terre, nous nous réfugiâmes dans les nuages et de là haut, nous contemplâmes la folie meurtrière des démons
« Pendant ce temps, l’un de nos enfants fît une découverte qui allait changer notre destinée : il découvrit la Magie. Alors, petit à petit, nous apprîmes à la maîtriser tandis que sur la planète, les démons allaient provoquer eux-mêmes leur perte. En effet, les démons poussèrent leur conquête trop loin et décidèrent d’aller réveiller les hommes, ces créatures que personne n’a jamais réussi à arrêter hormis les elfes et ils ne purent que les endormirent. Après ce combat, alors que les nains avaient disparus de puis bien longtemps, les elfes disparurent à leur tour. Donc, les démons voulurent les réveiller car, sûrs de leur puissance, ils pensaient pouvoir les contrôler. Fous qu’ils étaient ! A peine eurent-ils réveillé les hommes que ceux-ci les décimèrent, tuant toute personne se trouvant sur le passage. Les démons qui ne furent pas tués s’enfuirent et personne ne les revit jamais.
Pendant que les hommes massacraient les démons, nous les étudions tandis que les adolescents apprenaient aux enfants comment utiliser la magie. Une fois que nous fûmes sûrs que les hommes ne connaissaient pas la magie, nous décidâmes de descendre. Notre but n’était pas de les combattre mais de les tenir en respect et, je suis sûre que tu t’en ais rendu compte, les hommes ont toujours besoin de croire en quelque chose de plus puissant qu’eux Nous leur avons apporté cette croyance, ils ont fait de nous des dieux en voyant notre magie et nous les avons convaincus de baisser les armes. A force de ne plus combattre, les hommes oublièrent cet art et la paix revint sur la planète.
Mais les dragons, créateurs de cet univers avaient décrété qu’aucun ange ne devait s’unir à un humain car ce serait alors la fin de ce monde et c’est en partie pour cela que nous sommes restés si longtemps loin des hommes : nous avions peur du châtiment. Seulement, les dragons, personne ne les a jamais vus, même pas les elfes qui étaient pourtant là au commencement et, maintenant que les hommes avaient leurs dieux, tout le monde les avait oubliés.
Les anges finirent par se mêler aux humains mais on ne vit jamais de couples formés d’un humain et d’un ange. Moi aussi je m’y suis mêlée et j’ai rencontré Reiltor, un humain, différent des autres. Il avait été le dernier à baisser les armes, il était toujours méfiant avec tout le monde et ne parlait pas beaucoup. Il m’intriguait, j’essayais de l’approcher mais à chaque fois que j’étais assez proche pour lui parler, il s’en allait. C’est devenu un jeu entre nous, enfin, plus pour moi que pour lui. Un jour, il m’a eu par surprise dans une ruelle et m’a demandé pourquoi je le suivais. Je lui ai répondu que je voulais savoir pourquoi il était si méfiant avec nous, pourquoi il n’avait pas d’amis ou de famille. Je crois que c’est ce dernier point qui l’a fait baisser sa garde. Il m’a demandé comment je m’appelais, je lui ai répondu que mon était Haltienne
« Alors, nous sommes allés chez lui et là, il m’a raconté son histoire, une histoire horriblement triste. Il était soldat, comme tous les hommes quelques temps avant mais lui, contrairement aux autres, il était devenu soldat pour se venger des elfes. Tu vois, Reiltor était un homme simple, un paysan, il avait une femme qu’il aimait et deux filles qui faisaient son bonheur. Mais un jour, les elfes sont venus en ville car leur roi devait s’entretenir avec celui des hommes. Les elfes sont passés dans la ville, ils étaient d’une beauté extraordinaire mais surtout, ils étaient charmeurs et le mariage ne signifiait rien pour eux. La femme de Reiltor était descendue dans la rue ce jour là, comme tout le monde mais de toutes les femmes qui étaient dans la rue, le roi ne remarqua qu’elle. Il la charma, devant Reiltor, sans remords, et elle le suivie, sans se retourner, sans se soucier d’abandonner ses deux filles et son mari : le charme des elfes avait frappé et par le même coup réveillé la fureur de Reiltor. Etant proche du roi, Reiltor décida (2 semaines plus tard après avoir confié ses filles à des amis) de réclamer vengeance auprès de lui. Heureusement ou malheureusement, la guerre avait éclaté entre les elfes et les humains et tous les hommes étaient réquisitionner. Reiltor s’y engagea tout de suite, il passa facilement général et face à l’armée du roi des elfes, il ne donna que 2 ordres : « Tuez tous les elfes. Laissez-moi le roi. » La bataille démarra et ce fut un carnage, aucun des deux partes ne l’emportait, les hommes étaient largement supérieurs en nombre mais les elfes possédaient la magie et c’est ce qui leur donna un avantage.
Plutôt que de tuer les hommes, ils décidèrent de les emprisonner et ce fut la fin du règne des hommes. Suite à cela, tous les elfes moururent car ils avaient dépensé trop d’énergie pour emprisonner les hommes. Puis, les démons sont arrivés et les ont réveillés, encore habités par leur soif de sang, les hommes les tuèrent. La suite, tu la connais. Reiltor ne revit jamais ces deux filles.
Après cette soirée, nous nous revîmes plusieurs fois, toujours tard, toujours en cachette car nous avions compris que ce qui nous unissait était plus fort que l’amitié, nous nous aimions et nous ne pouvions pas le renier, faire comme si de rien n’était. Une nuit, nous unîmes nos corps et ce fût merveilleux. Le lendemain, l’apocalypse arriva, les dragons débarquèrent dans la ville et demandèrent à toutes les créatures vivantes, hommes, anges et animaux où étaient les personnes qui avaient bravé l’interdit. Ils cherchèrent pendant douze mois sans avancer. Pendant ce temps, je donnais naissance à une fille, toi. Nous nous étions enfuis de la cité deux jours après l’arrivée des dragons. Reiltor est venu avec moi, mais nous avons été séparés par la foule qui fuyait la cité. Je ne l’ai jamais revu ,mais je sais qu’il est encore en vie. Je t’expliquerais cela plus tard, pour le moment, il faut que je continue mon histoire. En tout cas, après ta naissance, les dragons n’ont pas été longs à me retrouver. Ils décidèrent de te laisser vivre mais ils punirent les anges très durement, ils nous rendirent stériles et nous enfermèrent dans une autre dimension avec pour seul contact avec le monde réel, un homme à qui nous pouvons parler et qui devaient transmettre nos ordres aux autres hommes. Ils ne surent jamais que Reiltor avait été mon amant. Les dragons effacèrent de la mémoire des hommes toute trace de notre existence sur cette planète. Mais, il faut que tu nous libère ma fille car les hommes ont vite tendance à abandonner les dieux qu’ils ne peuvent pas voir et certains, d’après le Wultame, commence à douter qu’il puisse réellement nous parler, le doute grandit dans le cœur des hommes et leur folie meurtrière est sur le point de se réveiller. Hélas, ce n’est pas le seul problème, les démons ont la mémoire assez courte et ont oublié la façon dont ils se sont fait décimés par les hommes. Ils ont de nouveau levé une armée. Il faut absolument empêcher les démons d’arriver à Iochudée, car si la fureur des hommes est réveillée, le monde va plonger dans la violence et la paix qui existait depuis 17 ans sera à jamais enterrée .Pour cela, tu dois partir en quête des dragons, ils sont quelque part à l’Est, dans les Terres Oubliées, de l’autre côté de la mer .Le Wultame sera là pour te guider »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.kiweo.com/faith/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Concours] Aaltame   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Concours] Aaltame
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cddestins :: A vos plumes... et pinceaux! :: Extraits d'oeuvre-
Sauter vers: