Cddestins

Le forum de la croisée des destins.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Critique] L'assassin royal

Aller en bas 
AuteurMessage
Faith
Chevalier
Chevalier
avatar

Féminin
Nombre de messages : 203
Age : 27
Localisation : Entre paradis et enfer
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: [Critique] L'assassin royal   Sam 16 Juin - 17:02

Voici une perle de fantasy, absolument magnifique.

C'est l'histoire de Fitz, un enfant batard, fils d'un prince et d'une montagnarde, qui va être recueilli au château, éduqué par son grand père, le roi Subtil, et par le maître d'écurie, Burrich. Fitz va ensuite être formé au métier d'assassin royal par Umbre, l'assasssin actuel. Dans ce royaume des Six-Duchés, où se mèlent 2 magies, le Vif dénigré et craint par tous ceux qui ne le possèdent pas, et l'Art, la magie de la famille royale, les Loinvoyants, la guerre est sur le point d'éclater avec les pirates Rouges. Le seul espoir des Six Duchés réside dans les Anciens, ce peuple qui a instauré la magie, les premiers fondateurs d'une civilisation, on racontent qu'ils vivaient en symbiose avec les dragons et qu'ils se trouvent cachés dans les montagnes...

Très beau cycle de fantasy qui se constitue de 2 cycles faisant chacun six tomes en anglais... et en français, il y a en tout 13 tomes de bonheur.

Est-ce que certains d'entre vous l'ont lu? Comment l'avez vous trouvez?
Perso, je trouve le style captivant, le fait que ce soit à la première personne renforce l'identification et les persos... ah le Fou, tout une histoire smile

Note: 9,5/10

_________________


Dernière édition par le Sam 23 Juin - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.kiweo.com/faith/
aerendil
Ouvrier.
Ouvrier.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Age : 27
Localisation : Wimereux
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: [Critique] L'assassin royal   Dim 17 Juin - 11:58

J'ai lu douze tomes de l'Assassin royal, et l'imagination de Robin Hobb ne faiblit pas d'un pouce d'un tome à l'autre smile
Spoiler:
 
Ce que je trouve incroyable aussi, c'est à quel point les intrigues de l'AR et de l'autre cycle de Hobb -les aventuriers de la mer- sont liées smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loé
Chevalier
Chevalier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 272
Age : 28
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: [Critique] L'assassin royal   Sam 23 Juin - 13:52

Je pense que je vais bientôt pouvoir le lire.
J'ai hâte!

_________________
Tout le monde est égoïste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.goldencompassmovie.com/
Sahagiel
Guerrier.
Guerrier.
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: [Critique] L'assassin royal   Jeu 23 Aoû - 16:29

Je les ai tous lu, et j'ai pour l'instant mis des impressions de lectures sur les cinq premiers tomes ; pour l'instant, voici mon avis sur le premier, sans prétentions aucune wink :

En toute franchise, j'avais lu ce cyle il y a bien longtemps, certes en gardant un agréable souvenir de cette découverte, mais sans m'y appesantir. Néanmoins, à la suite d'un commentaire portant sur l'ensemble des œuvres de Robin Hobb, j'ai décidé de replonger dans cette lecture, avec une curiosité non feinte. Car si l'enfance nous masque les maladresses ou lourdeurs, l'œil adulte les interprète comme autant de nuisances. Allais-je à nouveau fondre sous la chaleur de ce roman ? Ou me cuirasser de glace pour demeurer indifférent ?

La magie opère, dés les premiers mots, dés les premières lignes. Je m'interroge d'ailleurs sur la manière de décrire, sans tomber dans le dithyrambe, le souffle du roman... Quand on entame l'Apprenti Assassin, on ne sait pas réellement à quoi s'attendre ; la quatrième de couverture annonce une quête initiatique, le titre une aventure épique, la plume de Fitz, derrière laquelle se cache l'auteur, un lyrisme mêlé de mélancolie, mais où nous entraîne Robin Hobb ? En réalité, partout à la fois. Comme si l'auteur essaimait son talent, elle nous propose de découvrir les multiples éclats d'un même miroir et nous dépeint l'histoire prenante des Six Duchés. On ne ressort pas indemne de ce monde aux marges de l'onirisme, car ses personnages accaparent notre attention puis ne la relâchent pas, nous enjoignant à les suivre tout au long de leurs voyages.

Le grand talent de l'écrivain, sans nul doute, est de produire des façons d'agir, de penser, des caractères et des psychologies. Ses créations se tireraient presque de leur carcan pour mener une vie commune, tant ils semblent être les réceptacles aux émotions humaines. Loin de se façonner entièrement sur des poncifs, ils parviennent à surprendre, à s'étoffer, à construire sur des bases saines leur personnalité. Ainsi, la vraisemblance de leurs réactions, tantôt provoquées par la colère, l'amour, la dérision ou le désespoir, pallie le manque d'action. Autant vous prévenir, les lecteurs à la recherche d'un substitut de Gemmel, friand de batailles et d'efflorescence sanguine, passeront leurs chemins. Mais les autres, qui saisissent que la Fantasy ne se réduit pas à son côté homérique mais affleurent de multiples aspects, apprécieront ce roman. Certes, vous n'y trouverez nul elfe, nul artefact capable d'assombrir le monde, nulle puissance occulte venue asservir les peuples, juste un récit talentueux, n'ayant pas besoin de fioritures pour exposer sa beauté.

Ce monde rayonne de page en page, et son patrimoine transpirant d'inventivité vous éblouira ; que dire de la cosmogonie, intéressante, unique et bien pensée ? De l'organisation géopolitique, sans cesse remise sur le devant de la scène ? De l'intrigue construite dans ses moindres détails, émiettant assez de questions pour alimenter notre curiosité ? Des enjeux éclatés, disparates et pourtant liés avec une logique imparable ? Dans ce roman fleuri par les retournements de situations, le lecteur sera donc en éveil d'une piste à suivre, d'un indice à s'approprier. Bien entendu, certains chapitres se positionneront en explications charnières, passages obligés pour entériner un monde, néanmoins la présence des longueurs ne peut être évitée. Certes, Robin Hobb inclut ses descriptions sous formes de dialogues ou d'épreuves à surmonter pour le héros, une initiative qui allègera ces phases ; et à vrai dire, elles permettent elles aussi, à leur façon, de tisser la toile de cet univers.

Rien n'est escamoté, rien n'est oublié par le narrateur Fitz, anti-héros de ce cycle. Lui-même structure ce récit, l'émaillant de détails foisonnants, et nous proposant un aperçu de sa vie à la cours, contraint par son rang à devenir l'assassin du roi. Sa personnalité complexe, sans cesse en évolution, est une gemme ôtée de sa sertissure : il nous transporte puis nous investit de la mission de le suivre. Et on s'y prête avec plaisir !
Le style efficace de l'auteur, là encore très humain, fera ainsi taire la voix critique de notre esprit, cette même voix qui nous souligne le vocabulaire trop souvent basique. Mais étonnamment, cela ne nuit pas à la lecture et permet de nous attacher d'autant plus à la pléthore des personnages. Entre le charisme de Vérité et Subtil, l'excentricité de Patience, le mystère du Fou et la fourberie de Royal, on est comblé, profondément. D'ailleurs, vous noterez à cette occasion un autre trait de génie de la part de l'auteur : attribuer à chaque personnage un nom, reflet de sa personnalité ou de ses aspirations ; le tout sans provoquer de dissonances !

En résumé, on referme le livre sur une impression solide. Quand bien même certains schémas sont récurrents au genre, comme celui du jeune orphelin éduqué par un vieil homme, cela n'entache pas la qualité de ce cycle. Les ouvertures pratiquées par le Vif, par exemple, sauront être exploitées tout au long des tomes. Pas un élément ne se voit ainsi délaissé au profit d'un autre. A un moment ou à un autre, chaque personnage aura le droit à son quart d'heure de gloire, et c'est à cela, aussi, qu'on reconnaît une œuvre majeure.

8.5/10


Dernière édition par le Jeu 23 Aoû - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verbringer
Ouvrier.
Ouvrier.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 28
Localisation : Sur Terre.
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: [Critique] L'assassin royal   Jeu 23 Aoû - 16:32

Tu sais, je pense que ça serai mieux que tu copis et colles tes critiques. (et après tu mets un lien si tu veux wink )
Les pages web s'ouvrent et hop on en a une dizaine d'un coup tandis que si c'est sur le forum, ça reste qu'une fenêtre. smile
Si tu veux je peux retranscrire tout ça à ta place. smile

Sinon si tu souhaites faire de la pub, il y a une section pour... et sinon y'a toujours la signature. smile
Allez, bonne journée (même s'il y pleût happy )

PS: Je viens de lire tes critiques et elles sont vraiment excellentes. Si je pouvais les mettre sur le forum, ça serai avec joie.


Dernière édition par le Jeu 23 Aoû - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cddestins.1fr1.net
Sahagiel
Guerrier.
Guerrier.
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: [Critique] L'assassin royal   Jeu 23 Aoû - 16:33

Au contraire, je ne veux vraiment pas faire de pub wink. J'édite mon message tout de suite, je mettrai mes avis au fur et à mesure alors happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verbringer
Ouvrier.
Ouvrier.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 28
Localisation : Sur Terre.
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: [Critique] L'assassin royal   Jeu 23 Aoû - 16:37

Merci beaucoup.
Et sinon pour les autres critiques tu peux créer des sujets, ça enrichiera le forum.

Je peux le faire à ta place tu sais... Comme tu veux hein. wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cddestins.1fr1.net
Sahagiel
Guerrier.
Guerrier.
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: [Critique] L'assassin royal   Ven 24 Aoû - 10:11

Verbringer a écrit:

Et sinon pour les autres critiques tu peux créer des sujets, ça enrichiera le forum.

Je peux le faire à ta place tu sais... Comme tu veux hein. wink

Okay, pas de problèmes si ça ne te dérange pas de le faire, bien sûr wink.

[/flood]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loé
Chevalier
Chevalier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 272
Age : 28
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: [Critique] L'assassin royal   Jeu 23 Oct - 14:48

Je viens de lire les 3 premiers tomes...

Pour faire bref, on voit que Hobb a du talent, son histoire est certes archi classique mais ôh combien bien narré !
L'identification par Fitz rend le livre vraiment attachant, ne tombant pas dans les sentier battu et ayant une réelle personnalité qui se construit au fil des tomes.

Je n'ai pas pas faire la critique 1 par 1 mais maintenant que je reviens sur le forum, je ferais une critique dès que cela sera possible. wink

Pour l'instant c'est que du bonheur malgré quelques redondance que j'ai pu noté. Ce livre vaut 9/10 d'après moi. bigsmile

*Va voir le 4ème tome de ce pas* mrgreen

_________________
Tout le monde est égoïste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.goldencompassmovie.com/
Lune
Guerrier.
Guerrier.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 66
Age : 30
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: [Critique] L'assassin royal   Ven 24 Oct - 10:53

Je viens de me mettre au premier tome, et pour l'instant j'accroche totalement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loé
Chevalier
Chevalier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 272
Age : 28
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: [Critique] L'assassin royal   Dim 26 Oct - 19:39

Quand tu auras finie le premier, vient nous écrire une petite critique ! bigsmile

_________________
Tout le monde est égoïste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.goldencompassmovie.com/
Faith
Chevalier
Chevalier
avatar

Féminin
Nombre de messages : 203
Age : 27
Localisation : Entre paradis et enfer
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: [Critique] L'assassin royal   Dim 26 Oct - 19:53

Oui ça serait bien que chacun mette une petite critique quand il a fini de lire un livre, ça fera du bien au forum wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.kiweo.com/faith/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Critique] L'assassin royal   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Critique] L'assassin royal
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Robin Hobb : L'assassin royal et The Tawny Man
» Ordre de lecture conseillé pour l'assassin royal
» [Hobb, Robin] L'assassin Royal - Tome 9: Les secrets de Castelcerf
» [Hobb, Robin] L'assassin Royal - Tome 3: La nef du crépuscule
» Robin Hobb - la voie magique - l'assassin royal T5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cddestins :: Bibliothèque :: Critiques fantasy-
Sauter vers: